Les Who Fête de l’Huma 1972 : un concert saboté…

0
317

The WHO : on n’est pas live at Leeds

… mais live at La Courneuve deux ans plus tard.

who fête de l'huma 1972
who fête de l’huma 1972

Vient de sortit ! Le livre Pop rock : les concerts de légende (tome 1 : Les années 60 et 70) de Julien Deléglise. Parmi ces 328 pages foisonnantes de concerts passionnants, on redécouvrira celui des Who, Fête de l’Huma, 9 septembre 1972.

who fête de l'huma 1972
who fête de l’huma 1972

Who fête de l’huma 1972

On n’est pas live at Leeds mais live at La Fête de l’Huma deux ans plus tard, même si de nombreux titres sont les mêmes. Il est amusant de constater à quel point les artistes se produisant à la Courneuve sont la plupart du temps à mille lieues du concept politique de la manifestation. C’est d’autant plus flagrant dans le cas présent qu’un des titres interprétés, «Relay», fait rimer «revolution» avec… «no solution». Mais l’année d’avant, heureusement, le parti communiste avait invité Joan Baez, beaucoup plus en phase avec la pensée prolétaire.
Roger Daltrey, Keith Moon, Pete Townshend, John Entwistle s’étaient vus fort peu depuis le début de l’année, mais, la complicité ne  s’oubliant pas, se retrouver sur la grande scène de la Fête de l’Huma les conduisit à délivrer un chouette concert…

Who fête de l’huma 1972

Ce soir-là ils vont jouer, sous un ciel menaçant mais quand même pas sous la pluie, «I Can’t Explain», «Summertime Blues», «My Wife», «Baba O’Riley», « Behind Blue Eyes », «Bargain», «Won’t Get Fooled Again», «Magic Bus», «Pinball Wizard», «See Me Feel Me», «My Generation», «Naked Eye», «Long Live Rock’n’roll»… L’ensemble (ou presque!) peut être écouté et enregistré sur le site BIGOZINE.

Et puis soudain, pouf ! Plus rien !

La fête plongée dans le noir le plus complet. Un incident dont se rappelle Eric Débris (ex-Metal Urbain) :

«Le concert fut interrompu par un sabotage… les lignes électriques alimentant la scène et une partie du site avaient été sectionnées en plusieurs points… Je m’en rappelle très bien je faisais partie, avec Zip Zinc, des 400 000 spectateurs»

(parmi lesquels, au premier rang, Eric Clapton spécialement invité par Pete Townshend).
Après le show, le groupe se retira à l’hôtel George V.

La tournée touchait à sa fin

Le bilan était plus que satisfaisant. Même si les Who avaient disparu du circuit plus d’un semestre et pas sorti de nouvel album depuis un an, les fans ne leur en tenaient pas rigueur. Par centaines de milliers, ils avaient rempli en masse les salles de concert.

Daniel Lesueur

WHO’S NEXT – Un album de légende des Who