SEEDS OF MARY – Nouvel album : Les Germes du Mal

0
306

SEEDS OF MARY – Grunge versus Metal Alternatif

Seeds Of Mary

Seeds of Mary: voici un groupe qui n’a pas peur de la saturation, des voix harmonisées, des mélodies bien cognées au look granitique : stone and jeans. Deux rapières crépitent de riffs velus au pays d’Alice in Chains et de Screaming Trees tout en se gobergeant de solos cristallins. En point d’orgue : le chanteur. Il corrode le diapason et la meute s’engouffre dans ses fracs.

En fait de grunge, il s’agit bien plus de cet heavy rock made in 90’s, des effluves de Deftones remontant par places. Mais tous ces groupes ne sont cités qu’à titre indicatif. Seeds Of Mary développe sa propre image, sa propre sonorité, approches artistiques qui leur appartiennent. Au final, on écoute le groupe comme on se bat, en encaissant des directs qui ouvrent les portes d’un monde troglodyte, souterrain, volcanique, contemporain.

SEEDS OF MARY – Here comes the night

Les bordelais optent pour un chant en anglais, sans doute en référence aux prédécesseurs anglo-saxons qui musicalisent leurs psychés mais pas seulement. L’obédience métallique développe fréquemment une appétence particulière pour des morceaux symphoniquement structurés. Seeds Of Mary opine en partie, repoussant la crainte d’intégrer des instruments « classiques » dans sa potion. Il peut tout aussi bien « balader » un air pour le seul plaisir de le salir, le déchirer, rapprocher ses power chords d’un Pantera sans en adopter le son. Réfléchis, ces musiciens-là préfèrent opter pour le leur, une « studiosité » ancrée dans les 2010’s.

The blackbird

L’esprit qui prédomine fait écho à « Rorschach », ce personnage ambivalent du film « Watchmen » (« Les Gardiens » – 2009). On retrouve les réflexes instinctuels du tueur enchâssés dans une démarche éthique à la recherche du « beau », synonyme d’une musique travaillée au corps. Au passage, étincelants d’énergie, les titres laissent quelques chevaux métalliques de côté pour sonner plus rock, plus « mature », un peu à l’exemple de ce que Marylin Manson a fait de son Metal Indus sur « The pale Emperor » (2015).

Avec leurs deux dernières productions : « The blackbird and the dying sun » (2017) et « The Sun sessions » (2018), les français décapsulent les crânes tout en adoptant une facette underground susceptible de rallier l’ensemble de la frange rock à sa cause, à sa musique.

Seeds Of Mary

Live, Seeds Of Mary enflamme la party pour toucher l’âme des amoureux de rock straight & heavy. En ce mois d’avril, on les retrouve en tournée. Notamment dans le Grand Est, en Suisse et à Paris le 26. Si vous refusez les partitions formatées, réclamez des comptes à ces ondes radios qui jouent la facilité. Venez vous « liver » les oreilles à leur côté, à l’arrache : façon « Crash ».

Crash

En concert :

Le 26 Avril 201920h à 02h – Seeds of Mary & Mad Trip – au Star Live Club : 6 passage Thiéré 75011 Paris – 7€ (billetterie sur place).

Avec des formations comme S.O.M, la scène française est riche de sa capacité à s’internationaliser. Pour communier, ci-joint les points de ralliement où les rencontrer.

Seeds Of Mary

Seeds Of Mary ? Les Germes du Mal … pour notre plus grand bien.

Thierry Dauge