FRANKISTADORS – Still Alive

0
272
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

FRANKISTADORS – Still Alive

Frankistadors

Frankistadors, quatuor français parisien d’adoption, a sorti un EP deux titres au mois de mai de cette année, Still Alive. Autocentré sur sa propre actualité, le chroniqueur est passé à côté. Il est temps qu’il se rattrape, parce que « Calumet » et « Lizzie », les deux chansons en question, valent qu’on les écoute et qu’on s’en réjouisse !

« Calumet », et son intro à la « London Calling » du Clash, n’est pas sans adopter un petit côté Pretenders traversé d’une fragrance plus « souple », un rien de Dire Straits aboutissant à trois minutes de plaisir musical. Par son approche originale, Frankistadors intègre la somme de ces possibles influences à son propre projet, un rock personnel, une démarche identitaire.

FRANKISTADORS – Calumet

« Lizzie », toutes guitares dégainées, rentre dans les tympans comme un tison rougeoyant perfore la glace de l’insensible indifférence des amateurs d’anglophilies. Oui, même si un groupe français chante en anglais, neuf fois sur dix ses racines l’ostracisent. Aux oreilles des initiés, ceux qui « savent », toute possibilité de rivaliser est écartée.

Avec cette chanson, le contraire est prouvé. Françoise, Laurent, Wilfried et Farida démontrent que paralléliser un Siouxsie And The Banshees est à portée ; et d’actualité. Le morceau « rock » et croque style et genre. Pourvoyeur d’évanescences soufrées, il sublime ses concepteurs en carbonisant l’auditeur.

FRANKISTADORS – Lizzie

Mais déjà, en 2021, l’album New Eve portait la bonne parole boogie punky rock tant en anglais qu’en français – trois titres sur huit. Il générait un « bruit » idéal à destination des amateurs éclairés, les adeptes d’un rock direct et travaillé.

Frankistadors

Bourvil

Si tout le monde à la droit de somnoler, se contenter de prendre la becquée servie et recommandée par la bande radiophonique « classique », entrer en quête, s’ouvrir au possible de formations et d’enregistrements dé-médiatisés réinitialise les âmes adolescentes. Frankistadors produit cet effet-là. Une baffe dans le ronron quotidien, un trait de feu sur le champ des lassitudes et voilà la jeunesse ravivée, des Converse, des Docs ou des santiags aux pieds.

Une Envie Folle (live)

Si la musique permet de survivre, Still Alive, non content d‘en véhiculer l’espoir, en transmet l’assurance.

Thierry Dauge

FRANKISTADORS – EP Still Alive Déjà disponible !

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.

Laisser un commentaire