Bruce Springsteen – Nebraska de Michaël Bourgatte

0
221
La culture se partage !

L’Album Acoustique du Boss

Bruce Springsteen - Nebraska de Michaël Bourgatte
Bruce Springsteen – Nebraska de Michaël Bourgatte

Un Folk Dépouillé

Nouvelle sortie d’une des collections préférées du site, Discogonie. Voici le Boss attaqué de front via son album le plus intime de toute sa discographie. Attaqué, veut dire surtout analysé de long en large alors qu’il traverse une période inattendue. Le Nebraska, pour info, se situe au sein des terres de l’abondance inassouvie.

Bruce Springsteen – Nebraska (Live)

Devenu ultra-célèbre avec l’album et le titre Born to Run, puis le double émouvant de The River, en 1980, après deux ans de tournée à travers le monde, Bruce Springsteen se retranche chez lui et s’attache à la composition du prochain album. Il se colle dans un coin de sa cuisine avec guitare acoustique, harmonica et magnétophone quatre pistes fin 81, début 82. Il livre une quinzaine de titres à Martin Landau, son manager et alter égo, et lui dit « débrouille-toi avec ça avec l’ E-Street Band. », le tout annoté bien entendu.

Le groupe se réunit mais, pour la première fois, rien n’en sort qui ne plaît à tout le groupe. Steve Van Zandt, un des guitaristes, a alors une idée curieuse au départ en lui disant : « Laisse-les tels qu’ils sont, ces titres sont pour toi, dans ton for intérieur ». Pour la première fois depuis des années, Springsteen est face à lui-même et à ses démons sociaux.

Soutenez Culturesco sur Tipeee

Burce Springsteen – Mansion On the Hill (Live – 1986)

Il sait que ce qu’il écrit, il ne l’a pas vécu, mais il se sent tellement proche de ces gens, laissés pour compte de l’Amérique soi-disante bienveillante et accueillante, qu’il va y consacrer un album entier digne d’un Bob Dylan ou d’un Woody Guthrie, un Kerouac sur sa route. Tout ceux qui ont rêvé d’un autre monde vont déguster un Boss en plein folk, une dérive de personnages à qui il arrive des aventures noires et sans retour ou presque.

Bruce Springsteen – My Father’s House (Live)

Au bout de ces dix titres éprouvants mais émouvants, il va en rester un qui ne sera pas pris mais qui va figurer hautement sur le prochain opus en 1984. Il s’appelle Born In The Usa. Inutile d’en dire plus puisque rien que celui-ci deviendra universel et matière à controverse, on le sait depuis un moment. En attendant, plongez-vous dans l’actualité qui n’a pas beaucoup changé depuis quarante ans.

Michaël Bourgatte – Bruce Springsteen – Nebraska

Discogonie – 90 pages – 12€

Patrick Bénard

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
Écoutez Pop Culture Radio
00:00:00