Nick Kent – The Unstable Boys

0
207
La culture se partage !

Des Garçons Instables

Nick Kent - The Unstable Boys
Nick Kent – The Unstable Boys

Un Road Movie à Deux Têtes

C’est un peu intimidant de chroniquer un type qui fait partie des maîtres en la matière. Avec Simon Reynolds et, plus anciennement, Greil Marcus ou l’inévitable Lester Bangs, ils ont mis à jour ce qu’est l’esprit rock, le goût et l’envie du rock. En France, on cherche encore, si si !…

Nick Kent a tout vécu et tout connu. Il s’est même permis d’être l’amant privilégié de Chrissie Hynde pendant de longues années, chanteuse des Pretenders. Ça s’est mal fini, mais c’est logique.

Creedence Clearwater Revival – Born on the Bayou

Sorti il y a un quasiment six mois, The Unstable Boys passe de la chronique au roman. Forcément, parler de l’histoire d’un groupe fictif, reconnu mondialement l’espace de quelques années au moment de la période psychédélique, soit vers la fin des sixties, amène à aborder le côté sex and drugs and rock’n’roll. Kent, en tant que gourou de l’époque, connaît le sujet.

Soutenez Culturesco sur Tipeee

The Doors – Riders On The Storm

Voici donc l’histoire de cinq garçons instables dont les plus marquants sont inévitablement le guitariste principal et le chanteur, tradition oblige. Le roman débute de façon classique : un romancier, spécialiste de polars, se trouve à la ramasse et cherche quelque chose d’original pour le relancer. Il contacte un jeune chroniqueur qui ne va pas mieux que lui pour trouver l’idée de la fin de siècle : une biographie et une reformation de The Unstable Boys, groupe marquant de la période sus-nommée.

Cream – White Room (1968)

Comme les deux ex musiciens sont à la rue au cours de cette période, ils ne seront pas déçus de ce qu’ils vont vivre. Et nous avec. Les plus anciens revivront une époque jugée désuète par certains, les plus jeunes vont se réjouir de découvrir ce qu’ils n’ont pas connu. A noter, ce revival est d’actualité avec, par exemple, The Black Angels qui viennent de sortir un nouvel album étonnant.

Nick Kent sait tellement bien raconter ce qu’il a vécu qu’on attend sa période punk en version romancée. Sinon, jetez un œil et une “oreille” voire les deux, du côté de Apathy For The Devil, vous ne serez pas déçus.

The Byrds – Eight Miles High (1970 – Live at Fillmore East)

Nick Kent – The Unstable Boys

Sonatine – 316 pages – 21€

Patrick Bénard

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
Écoutez Pop Culture Radio
00:00:00
Article précédentRobert CHARLEBOIS – Ordinaire
Article suivantEASY RIDER, l’esprit des sixties sur grand écran
Ecrivain, chroniqueur, animateur radio, créateur de la revue « Cinémanie », autour du cinéma dit d’art et d’essai, spécialiste du groupe The Cure, archiviste... 2020 : "Le Post Rock" essai sur le post rock de Mogwaï à Godspeed You Black Emperor - Camion Blanc 2014 : « On the rocks –le rock de 2007 à 2014 » chroniques livres et cd rocks, interviews –Editions Vaillant 2010 : « Dans la Tête de Robert Smith », roman fiction autour de l’histoire des Cure et de Robert Smith – Edilivres 2007 : « Chroniques Frénétiques, une histoire intime du rock », roman, prix Technikart. 2001 : « Les Iles du Désert », polar autour du rock – Editions Nykta