Interviews rock et Chanson Française – La Compile

0
939
La culture se partage !

Interviews Rock et Chanson Française – La Compile

Interviews rock

Notre ami et collaborateur Daniel Lesueur n’a pas toujours été auteur et/ou directeur de collection aux éditions du Camion Blanc. Fut un temps, des 70’s aux 80’s, où il exerçait le noble métier de journaliste musical. Un « Métier » ? Un sacerdoce, une vocation ! Dans cet habit « d’explorateur » du son des autres, il a interviewé un nombre incalculable d’artistes : « J’ai cessé de compter les interviews que j’avais réalisées une fois passé le nombre symbolique de 100 ».

Dans leur jus, ces entretiens relevaient de l’actualité. En 2022, ils apparaissent comme autant de témoignages sur une époque musicale loin d’être révolue. En musique, comme dans la mode, nous vivons un éternel recommencement.

Reste qu’il a fallu trier, soupeser, choisir … « J’ai réuni dans le présent opuscule celles qui m’apparaissent aujourd’hui les plus représentatives ». A toutes celles et ceux qui « rêvent », s’imaginent que rencontrer des « stars » va les hisser, par effet rebond, dans des sphères célestes et/ou pénétrer l’antre des « invités » : « Ces interviews ne permettaient pas de vraiment pénétrer l’intimité des stars, d’autant qu’étant là pour leur promo, la langue de bois était de rigueur ». Pourtant, parfois, sur un « malentendu », l’intervieweur découvrait deux ou trois choses : « Impossible d’oublier ma première entrevue. Pas banale et de bon augure : Tina Turner, dans sa chambre d’hôtel parisien. Pendant que je prépare mon magnéto, elle débouche de la douche à poil ! ». La suite ? Les Masques et La Plume – Mes Interviews Pop, Rock et Chanson Française ne demande qu’à être lu !

Soutenez Culturesco sur Tipeee

Tina TURNER – Nutbush City Limits (live)

Quoi de mieux pour voyager au cœur d’un tel ouvrage que de butiner les entretiens menés par Daniel ? Une immersion apparaît comme le meilleur moyen de se rendre compte. J’ai volontairement sélectionné des extraits de ses rendez-vous rock. Néanmoins, il se pourrait que, séduit par les courbes internationales et nationales des mots exposés, vous lisiez également les interviews des artistes français qui s’y livrent. Alors, anglophone ou bien de chez nous, are you ready ? Lets go !!!

1976 – Ange, à propos de Par Les Fils de Mandrin

« DL : A travers cette si belle légende, c’est en fait une façon de vivre que tu sembles préconiser à ceux qui t’écoutent …
Christian Décamps : La véritable philosophie qu’il faut en tirer, c’est qu’il faut respecter la vie, et n’avoir qu’un seul but, celui d’être heureux.
DL : J’aimerais savoir si le fait d’être un chanteur connu t’a permis de te dégager des contraintes matérielles ou bien cette qualité de personnage public te tient-elle prisonnier d’un certain milieu ?
Christian Décamps : … Il faut déjà être soi-même avant de pouvoir penser aux autres … C’est parce que l’homme n’est pas d’une seule pièce. Il n’est pas mauvais à cent pour cent ni bon dans les mêmes proportions. Alors il faut essayer de s’améliorer, peu à peu ».
Ou lorsqu’un « Ange » aborde l’essence de la vie.

ANGE – Par Les Fils de Mandrin

1977 – Scorpions

« DL : L’un de vos titre s’appelle ‘Speedy’s Coming’. Il semble destiné à quelqu’un de bien précis. De qui s’agit-il ?
Le groupe : De notre guitariste Rudolf dont le surnom est justement Speedy. Dans cette chanson, nous citons David Bowie, Ringo Starr, Alice Cooper. Sans être arrivistes, nous sommes ambitieux et aimerions être aussi connus que ces trois-là ! »
Un « Still Loving You » plus tard : dans le mille Emile !

1978 – Jethro Tull

« DL : Penses-tu pouvoir changer la vie des gens, avoir une portée politique ?
Ian Anderson : Oui, et c’est très dangereux. C’est très dangereux de transformer les gens avec des chansons … et en gagnant du fric sur leur dos. Au début d’une carrière, on croit pouvoir rester intègre. Mais dès que les dollars commencent à pleuvoir, on est mal placé pour s’engager ».
Clarté d’esprit et intégrité intellectuelle chez le leader de Jethro Tull !

JETHRO TULL – Live at Madison Square Garden

La même année, Jon Lord et David Coverdale, alors au sein de Whitesnake nous parle d’un de leur ex partenaire.

« DL : Ritchie Blackmore était-il un dictateur au sein de Deep Purple ?
Le claviériste et le chanteur : Non, mais il aurait aimé… D’autre part c’est un personnage fort peu loyal… C’est un fou qui pourrait monter un grand orchestre philharmonique avec tous les musiciens qu’il a vidés…Il a toujours pris son auditoire pour un assemblage d’imbéciles… »
Aïe ! Ça pique !

Toujours en 1978, Mr Rory Gallagher, un petit mot ?

« DL : Dans la mesure où tu es une bête de scène, comment réalises-tu tes enregistrements en studio ?
Rory Gallagher : Le son, les riffs, la musique par elle-même doit être simple. Je n’aime pas les fioritures inutiles. L’important est l’énergie ».
Tout est dit.

Rory GALLAGHER – Shadow Play (live)

1980 – Status Quo

« DL : Comment voyez-vous votre évolution au cours des années à venir ?
Le groupe : Nous voulons finir les meilleurs, ne pas quitter cette place au sommet. Si jamais cet incroyable succès auprès des foules diminue, nous laisserons tomber ».
Francis Rossi, seul rescapé du line-up originel, est-il Status Quo à lui tout seul ? « Laisser tomber », une idée …

Qu’est-ce qui fait tourner le Monde ?
« Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie » – L’Homme Qui Aimait Les Femmes (1977)

1980 – Hazel O’CONNOR

Elle vient d’exploser aux yeux du public grâce au film Breaking Glass.
« DL : Es-tu prête à assumer ce statut de rock star ?
Hazel O’Connor : Je pense qu’en travaillant et en gardant la tête froide, je dois pouvoir m’en sortir sans flipper ».
Hazel, comme une boule de flipper ? On lui donne trois balles ?

Hazel O’CONNOR – Waiting

1998 – Valérie Lagrange

« DL : Un premier disque enregistré avec des pointures internationales ! C’était quand même un évènement ce premier album pour Virgin !
Valérie Lagrange : … Les Ruts, ensuite, pour le deuxième album ; j’avais envie de jouer avec des musiciens anglais … Ils sont beaucoup plus calmes, organisés et efficaces ».
Vous ne connaissez pas Valérie ? Des intonations plutôt Smith que Wesson. Ça sent la poudre !

Valérie LAGRANGE – A Quoi Tu Sers

Et si vous voulez vous « truster », les interviews de 1977 et 1978 sont déjà sur Culturesco ! Il est comme ça, Daniel, il partage.

Alors, si ces quelques lignes vous ont mis l’eau à la bouche, si Asphalt Jungle, Metal Urbain, Marquis de Sade, Stinky Toys, Téléphone mais aussi Gilbert Montagné, C Jérome, Richard Anthony et bien d’autres résonnent à votre oreille comme autant de talents à célébrer, foncez sur Amazon vous procurer ce recueil d’interviews.

L’Histoire musicale, la grande avec un « H » majuscule, sort de la bouche de celles et ceux qui l’ont construite. Alors, puisque Daniel les fait parler …

Thierry Dauge

Les Masques et La Plume – Mes Interviews Pop, Rock et Chanson Française.
Sur Amazon – Format Kindle – 2€99

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
ECOUTEZ POP CULTURE RADIO