Jack ART – « The Outsider »

0
834

Jack ART – « The Outsider »

Jack Art

Sans conteste, ce nouvel album de Jack Art : The outsider, ne mérite pas ce titre, il a tout d’un disque de première division. Si l’intimisme acoustique qu’il promeut rend hésitante l’identification de la frange musicale à laquelle le relier, la certitude de générer chez l’auditeur une alchimie « sensitive », le plaisir de se sentir bien, s’affirme dès la première écoute.

Le cocktail en place, un tiers guitare, deux tiers piano, parfois les deux, offre l’occasion d’un trip tant urbain que rural à siroter sans préjugés. Pas forcément nostalgique, comme on le pense parfois de ces enregistrements « dry », il nous emmène cheminer en sous-bois puis rejoindre la route, celle de Kerouac, un homonyme.

Jack ART – Chin up Sally

En amont de cette envolée en solo, Jack Art a usiné en groupe au sein de celui qu’il avait formé : The Jack Art Band. Sous cette forme, il a enregistré un album : The life and times of Candy Rose (2017). Très Tom Petty dans l’âme, on y discerne également quelques réminiscences « sprinsteeniennes », voire « Dylaniennes », un truc de Marque. Et c’est bien ce qui caractérise Jack Art redevenu artiste « libre » : la Classe. On l’imagine droit dans son costume sans être amidonné, une sorte de Brian Ferry croisé d’un Mark Hollis, des hommes de goût.

The Jack ART Band – So many questions, far too few answers …

Sur The Outsider, les titres sont en anglais, chantés sans accent, cet anachronisme français, tant et si bien que l’on peine à en identifier l’origine : langue maternelle ou profs d’anglais géniaux aux royaumes de leur boulot ? Mise au service des morceaux, cette langue brode des mélodies que n’aurait pas renié le Cat Stevens des 70’s, nous invitant à passer une soirée quasi folk en sa compagnie.

Jack ART – The Outsider (extrait live en studio)

De la stature d’un Johnny Cash, sans en adopter le genre ni le son, pour l’envergure, l’emphase, l’esprit, Jack provoque également l’infusion, dissolvant ses notes dans les pavillons ouverts de nos psychés. Délicieux.

Une oreille un peu entraînée imagine des siroccos orchestraux traverser les lignes de piano. Il n’est pas improbable qu’un jour, taquiné par sa muse, l’artiste décide de réenregistrer Outsider dans un contexte « musiciens ». Quoi qu’il en soit, rock ou classique, l’album resterait ce qu’il est : un flamboyant espoir sur l’horizon défait.

Jack Art

Pour l’heure, Jack a dit :

«Dans un monde hyper speedé où tout se tamponne : actualités, vie professionnelle et privée, je choisi la simplicité. Pour la beauté de l’Art».

The Outsider – sortie « physique » officielle le 26 mars 2020.

Nouveau Single, Clip sorti fin septembre 2020 : Sunday Morning, NJ

Thierry Dauge