Des paroles poétiques, une guitare bien rock, une composition qui oscille entre énergie et mélancolie, une touche de grunge,  une voix douce et rageuse pour emballer le tout : voici NiiL.

NiiL, c’est le projet d’une vie. Une aventure débutée il y a 25 ans. Nicolas (puisque c’est son prénom) a joué au sein de différents groupes pendant 15 ans. En parallèle, il écrit, il compose et rêve d’un projet solo : Nil.

Bleu Karma : de Nil à NiiL

De ses nombreux morceaux en gestation, il en enregistre quatre pour son EP « Bleu karma« , grâce à sa chère et tendre, qui, pour ses 40 ans,  lui offre une semaine de studio pour le pousser à aller au bout de son rêve. Note de la rédactrice : Mais que feriez-vous sans nous, messieurs ? Doté de son EP, il donne ses premiers concerts : une dizaine en 2019. Et ça accroche. Aussi bien du côté du public, qui adhère à son style grunge et poétique, que du sien, qui découvre un réel plaisir à être seul sur scène.

Nil Bleu karma

Cette semaine de studio déclenche un raz-de-marée émotionnel et existentiel. Nil mue et laisse place petit à petit à NiiL, qui devient le projet principal de Nicolas. On a vu pire, comme crise de la quarantaine !

Il faut dire aussi que Nicolas est prolifique. Il  travaille beaucoup sur la question de comment vivre de la musique aujourd’hui. Le site musique-en-solo.fr, qu’il a créé, le prouve. On y retrouve quelques billets de blog sur la possibilité de faire de la musique en autonomie, mais aussi des interviews d’artistes en podcast autour de ce thème.

2019 : il se jette dans le vide

Ni!l - Avant le vide

Oui, cet intertitre est un jeu de mot honteux reprenant le titre de son premier album long : « Avant le vide ». Durant toute l’année précédente, Nicolas a écrit, composé et enregistré. L’album est là, le clip de son premier morceau est en ligne.

Avant le vide : Légendaire

Mais voilà : maintenant que cet album de neuf titres existe, NiiL a une envie totalement indécente : le faire connaître. Et il a beau avoir pas mal d’amis et une famille assez grande, il aimerait bien que cet album vive au-delà. Il s’est donc lancé dans une campagne de financement participatif sur Kiss Kiss Bank Bank. L’idée ? Arriver à récolter de quoi financer sa communication.

Il faut croire qu’il n’est pas le seul à croire en son projet: en quinze jours à peine, son premier objectif (2 200 euros) a explosé. Le voilà qui rêve aujourd’hui d’arriver à récolter 200% de la somme. Ça vaut le coup d’aller y jeter une oreille et, mesdames, si j’étais vous, j’irais aussi jeter un œil sur ce que mérite le forfait millenium (je dis ça, je dis rien). Vous avez jusqu’à la fin du mois de février !

Delphine Hossa

Pour retrouver NiiL sur les réseaux sociaux, c’est sur

Facebook

Instagram

Youtube

A lire également :