The GTO’s : Girls Together Outrageously

0
484

 

GIRLS TOGETHER OUTRAGEOUSLY

Groupies et furieusement rock’n’roll

Le livre GIRLS’ POWER! Les femmes s’emparent du disque et du clip s’arrête sur l’histoire d’un groupe féminin hors du commun…

The GTO's GIRLS TOGETHER OUTRAGEOUSLY
The GTO’s GIRLS TOGETHER OUTRAGEOUSLY

Sur la Côte ouest des USA, les GTO’s bouleversèrent l’ordre établi: elles n’étaient ni chanteuses, ni musiciennes. A l’instar des plaster casters, elles étaient tout simplement des groupies (des filles à musiciens) et le revendiquaient sans complexe. Sans Frank Zappa, elles n’auraient jamais enregistré de disque.
Les GTO’s, raccourci pour Girls Together Outrageously, c’était des « Miss ».

Miss Pamela Miller, auteur du livre « I’m with the band », fut la maîtresse de Keith Moon, le batteur des Who.Elle épousa l’acteur Michael Des Barres en 1977, et, sous son nom de femme mariée, est aujourd’hui la plus connue des GTO’s.
Miss Mercy (Mercy Fontentot) disait que les GTO’s représentaient toute la beauté et la laideur du monde… Pamela Des Barres a mentionné qu’elle travaillait sur un livre autobiographique qui promet d’être rock’n’roll quand on connait un minimum le parcours de la dame.

Miss Sandra (Sandra Leano) semble avoir disparu sans laisser d’adresse. Elle est décédée en 1991 d’un cancer.
Miss Sparky (Linda Sue Parker) était présente à l’exposition consacrée à l’oeuvre de Baron Wolman, en 2016. Il paraît qu’elle a même travaillé pour Disney…
Miss Lucy (Lucy McLaren), morte du sida en 1991, avait épousé Gordon McLaren, bassiste d’un groupe appelé, ça ne s’invente pas, The Groupies.
Miss Cynderella (Cynthia Wells), décédée en 1997, fut l’épouse de John Cale durant quelques mois.

Miss Christine est la belle brune qui sort de la tombe sur la pochette de l’album de Zappa «Hot Rats». A quelques mois près, elle y retournait : elle mourut d’une overdose en 1972. Rappelons son apport important et essentiel concernant le style vestimentaire d’Alice Cooper, qu’elle créa.

Un son amateur…

«Permanent Damage», leur seul et unique album de 1969, produit par Frank Zappa, sonnait… comment dire ? Amateur. Oui, le terme est correct. Amateur. Exactement comme Zappa l’avait voulu ! Et c’est en cela qu’il est résolument rock. Amateur, à côté de la plaque, rugueux à sa manière, non pas policé et calibré pour plaire au plus grand nombre. Notez la présence de Rod STEWART sur la chanson ci-dessous.