Boris VIAN – Trouble dans les Andains “graphique”

0
281
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

Boris VIAN – Trouble dans les Andains “graphique”

Boris Vian

Si, en 1946, Vercoquin et le Plancton est le premier roman publié par Boris Vian, Trouble dans les Andains figure comme son premier roman. Il rédigea le manuscrit durant l’hiver 1942/1943 ; sous-entendu entre le 21 décembre 1942 et le 21 mars 1943. Il faudra néanmoins attendre plus de vingt ans, en 1966, pour que l’œuvre sulfureuse – car parsemée de cadavres, arrosée de beuveries, de sang de Rhizostomus Gigantea, et parcimonieusement ponctuée de courtes séquences d’accouplements pour le moins particuliers – gagne les librairies. Boris Vian ayant quitté ce monde pour un meilleur ailleurs en 1959, c’est donc à titre posthume qu’on découvre le roman et à titre encore plus posthume qu’on a le plaisir de le retrouver illustré ; il est disponible sous cette forme depuis le 17 janvier 2024.

Boris Vian

L’adaptation graphique du roman revient à Penograf, dessinateur Tchèque qui s’initie au genre. Gageons que ce ne sera pas sa dernière. Il donne contours et couleurs aux décors et personnages de Vian en favorisant le noir, le bleu gris et l’orange vif. Et si, parfois, il ne respecte pas les descriptions initialement rédigées par l’auteur, le lecteur ne s’en offusque pas, tout à une mise en page originale – des dessins se superposent – ainsi qu’aux traits expressifs qu’il accorde aux visages des protagonistes.

En matière de protagonistes, nous assistons à la naissance de personnages que Boris Vian animera dans d’autres de ses récits, comme Antioche Tambrétambre et, surtout, le Major.

« Il s’habillait long, portait toutes ses dents et professait un amour immodéré du gros rouge… C’était un beau type de crétin, le front bas, le poil hirsute, l’œil torve et l’autre en verre, un rictus satanique déformant des lèvres minces » (description du Major par l’auteur)

Boris Vian

Lorsqu’on décide d’illustrer un roman de Boris Vian, à fortiori Trouble dans les Andains, il convient d’oublier l’aspect narratif classique alloué à la littérature contemporaine. Ce n’est qu’à ce prix qu’on peut espérer suivre la quête du duo précité lancé à la poursuite du Barbarin fourchu. Qu’est-ce qu’un Barbarin ? Libre à chacun de se faire une idée en lisant cette bande dessinée. En effet, bien que baptisée « graphique », on peut considérer cette publication comme une BD… pour adulte. Certes, les enfants peuvent la parcourir, mais, bon…

« Le Major […] se leva pour chercher Sérafino, sortit depuis quelques instantsIl se dirigea vers une pièce où il savait que les rats avaient élu domicile et il le trouva à plat ventre, agité de soubresauts convulsifs. (le Major) : « Un peu juste le trou ? » – (Sérafino) : « C’est pas ça, il restait un rat dedans. IL ne veut plus me lâcher. Encore une minute et je le noie »

Les adeptes, fans, adorateurs, amateurs de Boris Vian trouveront leur compte en cette nouvelle publication de l’ancien roman. D’aucun, ceux qui découvrent, non au fait du travail de Bison Ravi – un pseudonyme – pourrait se plaindre d’une chronique bien peu descriptive sur l’histoire en question. De quel ordre est ce « trouble » qui agite ces « Andains » ? Truffé de jeux de mots, de vocabulaire rare ou inventé, où « prendre le bus » consiste à se saisir du véhicule, tenter un résumé relèverait de l’absurde.

Boris VIAN – On n’est pas là pour se faire engueuler

Vous voulez « lire / voir » Trouble dans les Andains en couleur ? Vous souhaitez découvrir l’univers de Boris Vian ou le revisiter différemment ? Via ce roman graphique, vous serez exaucés. De notre côté, non seulement nous sommes ravis mais, en plus, nous osons un grand merci, enthousiasmés qu’il en soit ainsi. Facétieux, nous ne doutons pas que le grand Satrape du Collège de Pataphysique aurait rajouté : « Amen ».

Thierry Dauge

Boris VIAN / PenografTrouble dans les Andains – Editions FAYARD Graffik (sous la supervision de Nicole Bertolt) – 96 pages / 19€90.

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.

Laisser un commentaire