Tchewsky And Wood – A Tomber Par Terre

0
447

Un faux duo avec le fantôme de Nico

Tchewsky & Wood
Tchewsky & Wood

Apre, angoissant et léger

Ils sont deux d’après l’appellation du groupe mais trois en réalité, avec l’ajout des guitares de Maxime Poubanne. Alors reprenons depuis le début et parlons de Marina Keltchewsky (Tchewsky, mot compte triple au scrabble et s’écrit comme ça s’éternue) et de Gaël Dubois. La première n’est pas forcément une inconnue dans l’underground… du cinéma et surtout du théatre. On peut la voir dès 2013 sur l’écran dans « Déchirés / Graves » mais surtout dans les mises en scène théâtrales de Stanislas Nordey, carrément. On frappe d’autant plus dans le lourd dès les premiers sons de sa voix. Proche d’une voix masculine encanaillée d’une rencontre impromptue avec Nico, elle séduit et foudroie n’importe qui. Quand on connaît son parcours géographique, on comprend tout ou presque : née en Russie, elle a parcouru la Yougoslavie (enfin, ce qu’il en restait dans les années 90), le Maroc, l’Argentine et s’établit en France. Elle a drôlement eu raison en rencontrant Gaël Dubois, alias Wood, musicien et beat-maker comme il en existe peu.

Tchewsky & Wood – Carnival Girl

A eux trois, donc, les voici délivrant une musique qui mêle à la fois, la cold wave, l’électro et l’expérimentation via un chant qui manie parfaitement les langues au sein d’un seul titre par exemple.

Dès « Carnival Girl », on est transporté dans un univers fantastique et réaliste ou « Ya Radilas » conjugue les langues à merveille. Tout est surprenant, étouffant et agréable pourtant. La plus belle découverte de cette année pour l’instant. Comme on les adore on publie la chronique le jour de la sortie de l’album. Cool, non ?

Tchewsky & Wood – Ya Radilas

et puis, en prime, comme on aime tant, voici le clip typique du duo / trio.

Tchewsky & Wood – I Have You

Tchewsky & Wood / Live Bullet Song

Poch Records / Reptile Music

Patrick Bénard / culturesco.com