ZZ TOP : « That little ol’ band from Texas »

0
341

ZZ TOP – Passé le Rio Grande

ZZ Top

En studio

« Passé le Rio Grande ». A cet égard, la pochette du deuxième Lp de ZZ Top: Rio Grande mud, est sans équivoque et particulièrement explicite. La musique du trio sera « sale », souillée par cette boue rouge qui figure le lit du long fleuve séparant le Mexique des Etats Unis, le Rio Grande, théâtre de tous les Westerns hollywoodiens. Ça, c’est pour le côté américain. Pour ce qui est de l’aspect pseudo hispanisant, l’accent « red neck », il y a les titres des albums, du moins jusqu’à « Eliminator » (1983).

ZZ TOP – Hi Fi Mama

En 41 ans d’existence, le groupe a sorti 15 albums, un enregistrement tous les 2 ans / 9 mois, ce qui est loin d’être pléthorique. Sélectionnés dans toutes les listes des « meilleurs » de leurs Lps, les six premières livraisons, cartouches de Winchester tirées entre 1971 et 1979, éclaboussent les 70’s. En fil conducteur, le blues, sous toutes ses formes, toutes ses moutures. Galbé comme une stripteaseuse, il fait monter la sève, poussiéreux comme une paire de « chaps » sur les guibolles noueuses d’un cowboy, il sillonne le désert.

ZZ TOP – Tush

Derrière les pilosités décolorées par le soleil et les notes chassant le tubbleweed sur les routes ensablées du Texas, ZZ Top élabore des musiques directes, « In your face », parsemées de suintements langoureux: pour la drague. Ces 6 Lps sont des citernes à feeling, tout autant des entailles au coupe-chou qu’un baume cicatrisant, heavy, rock et blues, donc. Tels que les morceaux sont joués, ils évoquent les racines. Mitonnés 70’s, Hill, Gibbons et Beard taquinent le hard rock, une came similaire à celle de Johnny Winter, l’autre bretteur texan.

ZZ TOP – Just got paid

La presse spécialisée à certainement tout dit à propos de « That little ol’ Band from Texas », comme le groupe aime à se surnommer, de son travail en studio à ses prestations scéniques. Qu’en est-il de ces dernières à l’aube des 2020’s ? Sont-elles toujours à leur Zénith ? « Mignonne, allons voir si la rose » (P. Ronsard).

En concert

ZZ Top

La grand-messe ? Planqués derrière leurs stetsons, les deux barbus assurent le show … sans plus l’assurer. Ils se déplacent, chorégraphient certains titres, exposent leurs collections de guitares, celles en fourrure comprises, reprennent des « standard », dont Foxy lady et Jailhouse rock mais … se «cachent» à l’ombre de leur renommée. Pourtant, les nombreuses chroniques de ce concert qui postillonnent la Toile font état d’une mise en lumière, d’un retour de flamme. Sympa et rock’n’roll : oui. Immortel : non.

ZZ TOP – La Grange (live)

Il reste que bouder cette prestation serait pécher ! Il n’est pas tant de groupes qui œuvrent depuis 45 ans sans avoir jamais changé de line up. Sans se départir de leur postulat musical, et tourner, de toute évidence, en y prenant plaisir. Alors, malgré le prix prohibitif des places: 79€! Louons cette Gloire des 70’s qui continue contre vents et années à débobiner un heavy blues rock de qualité. Toujours rugueux, même «pailletés», les trois ZZ: Still broncos of their rodeos.

ZZ TOP – Jailhouse rock (live)

Thierry Dauge