Jean Louis MURAT : son premier disque

0
379

Le premier disque de Jean-Louis MURAT

suicidez-vous MURAT
suicidez-vous MURAT

Jean Louis MURAT  : « Suicidez-vous, le peuple est mort » une chanson terriblement en phase avec l’actualité

Jean Louis MURAT : premier disque « Suicidez-vous, le peuple est mort ». Le présent article sera très court car véritablement d’actualité. Dans quelques jours tout sera oublié, balayé, car depuis la naissance des chaînes d’info en continu le «peuple» est bien mieux informé (en quantité et en boucle. Et pourvu qu’on ait de belles images bien dégueulasses!) mais en revanche toute info, importante ou non, est immédiatement oubliée, remplacée par une autre. Aujourd’hui, ce qui fait l’info, c’est…

« Suicidez-vous… »

Cioran disait qu’il est inutile de se suicider car on se suicide toujours trop tard.

« Le peuple est mort » ?

J’avais cru le contraire… Il y a un sursaut depuis 25 semaines, une prise de conscience. L’homme de la rue n’a jamais été aussi brillant, il a analysé à la perfection la situation actuelle. Est-ce que POUR AUTANT ça va changer quelque chose ?

Je crains que NON… La durée du mouvement (six mois) les a divisés. il n’y a plus UN mouvement Gilets jaunes, mais DES mouvements. Les violents, les non-violents, les « structurés » et, comme ceux que j’ai rencontrés, les dilettantes.

Je me suis rendu hier, pour la première fois, à une réunion des Gilets jaunes de mon patelin. Deux heures (presque) foutues en l’air. Ces types, au demeurant (presque) tous sympathiques, que j’étais disposé à rejoindre, n’ont aucune revendication concrète.

A ma question, « Qu’est-ce qui est prévu? Quelle(s) action(s) pour le futur? » On m’a répondu « On vit au jour le jour, on va voir ce qui va se passer ». Aucune proposition, nulle intention de présenter de liste aux municipales (contrairement à Ingrid Levavasseur) ni à la présidentielle, normalement en 2022… Mais on peut rêver! Que du bla bla bla, des lieux communs rédigés en Assemblées (!) et ensuite re-rédigés en Assemblée des Assemblées! On se croirait revenu aux pires heures de la bureaucratie qui a tué le PC autant que s’escrima à le faire Mitterrand. Avec eux, Macron peut dormir tranquille, il n’a rien à craindre, il va rester sur le trône avec ses 10 à 15% de satisfaits. Autant que les fans de Marine qui piaffent d’impatience en attendant les européennes qui ne changeront rien à la dictature de Bruxelles… Et toujours autant, sinon plus, d’abstentions !

Jean Louis MURAT  : « Suicidez-vous, le peuple est mort »

Ce premier disque (EXCELLENT, vous pouvez-vérifier !) a été produit par mon ami Jean-Bernard Hébey. Il ne m’a d’ailleurs pas caché qu’il lui avait été assez pénible de travailler avec Murat, très « imbu de sa personne », pour modérer le propos.
Nous sommes en 1981 … François Mitterrand vient d’être élu Président du peuple de France. «Suicidez-vous le peuple est mort» … une double provocation. Une invitation de fait au suicide… une référence au peuple … qui vient d’élire … un homme de gauche au terme de 23 ans de gouvernance à droite sous la Cinquième République. Mais la chanson, hormis son titre, n’a rien de politique.

Le site bide et musique écrit ceci :
Un cas d’école, cette chanson. Une rythmique pêchue, qui donne envie d’enflammer les pistes de danse, une instrumentation riche et chatoyante, et surtout un refrain slogan à reprendre en chœur pour mettre une ambiance d’enfer dans les stades. Bref, tous les ingrédients du succès pour un jeune auteur-compositeur-interprète qui veut se lancer dans une carrière (ah oui, une pochette qui respire la joie de vivre aussi).

Jean louis Murat Suicidez-vous
suicidez-vous MURAT

Pour arranger le tout, la chanson a été rapidement associée à une tentative de suicide d’une adolescente, et interdite d’antenne. Avec tout ça, on se demande comment Murat a réussi à refaire surface.

Daniel lesueur

A lire également : Gilets jaunes : pourquoi l’Histoire n’en retiendra rien