Brigitte Fontaine – Punk et décalée : l’art de délirer sans fin

"Si vous ne comprenez plus rien à rien, pensez à autre chose." Brigitte Fontaine

0
29191

Brigitte Fontaine – Paroles

brigitte-fontaine

« J’ai perdu la raison et le chemin, j’ai gagné l’art de délirer sans fin »

Brigitte Fontaine – Citation

Punk d’état d’esprit

Ne cherchez jamais à insulter cette artiste, elle sait le faire bien mieux que vous et depuis longtemps. Barrée, étrange, inadaptée, merveilleuse âme sensible et amochée, celle qui intitula son premier album en 1968 Brigitte Fontaine est Folle, est une artiste décalée. Punk avant l’heure, elle maltraite sans cesse son image, pulvérise son égo, nous révélant bien souvent de purs joyaux poétiques et musicaux.

Sur scène :

Elle est capable d’entrer en scandant : «J’ai le plaisir de vous présenter… le spectacle le plus pourri du monde…». Stoïque devant une salle hilare, Brigitte Fontaine m’avait entre autre particulièrement « sonné à l’oreille » en 1995 avec l’incroyable album Genre Humain.

On y retrouve en autres les titres Conne, Belle Abandonnée, La femme à barbe ou encore Comme à la Radio aux paroles émouvantes, violentes et complètement déplacées, ou si l’on préfère: parfaitement placées.
Un style fusionnel emprunt de Rap, de Rock, de Trip Hop, de créativité, bref de fusion. Une sorte de chaos musical orchestré, parfaitement imbriqué autour du noyau central : Brigitte, fontaine de jouvence pour esprits socialement inadaptés.

Genre Humain

On se souvient également de ce 45 tours de 1965 Cet enfant que je t’avais fait, début de collaboration avec son ami Jacques Higelin en musique comme au théâtre. Chanson que l’on retrouve deux ans plus tard dans le film Les Encerclés de Christian Gion (1967).

Brigitte Fontaine et Jacques Higelin

Chanteuse, musicienne, écrivain, poète, folle… Artiste au sens le plus noble! Elle se fout des médias et nous dévoile une image artistique déconstruite, atypique et hors du temps. Provocatrice et naturelle, Brigitte Fontaine est, vous en conviendrez j’espère, émouvante et tellement belle.

Quelques mots cultes ou poétiques de Brigitte Fontaine :

« L’amour de la vie, vous savez, la joie de se réveiller, de marcher, de regarder. Toutes lumières éteintes, elle voit le feu, cette vie glorieuse, ce bijou sauvage, cet oiseau d’enfer et de paradis. »

Nouvelles de l’exil de Brigitte Fontaine

« On ne peut pas enfermer tout le monde, c’est déjà fait ».

 

« Sucrez vos mouchoirs
Quand vous pleurez
Vos larmes du soir
Deviendront des fées ».

(Méphisto)

Méphisto : Brigitte Fontaine et Areski

« J’ai la classe, la classe ouvrière ».

Paroles d’évangile de Brigitte Fontaine

Explication de texte, extrait :

« L’explication de texte est un crime contre l’humanité.
Les expliqueurs et les expliqueuses de textes
devraient tous être passés par les armes, châtrés,
défenestrés, roués vifs et suicidés dans le dos.

Les petits enfants qui subissent les explications
de textes sont à tout jamais dégoûtés, acculturés,
dévoyés, émasculés ou excisées et ovarectomisées. »

Les Charmeurs de pierres de Brigitte Fontaine

« Je suis la puante Demoiselle au nez crochu orné de verrues qui devient, sous un regard aimant, la fine pêcheuse de perles, la perle elle-même, l’astre qui chante, pour les chevaliers et les prêtres purs, les laboureurs, les chevriers, les artisans amoureux ; et même il y a en mois les sirènes et les reines glorieuses des îles lointaines qui recueillent, capturent, fleurissent et initient les naufragés qui sont leurs captifs.
Je suis l’ex-Hideuse, magicienne émerveillée, la tête rayonnante, si mystérieuse qu’on ne l’a jamais su, le suint de soleil, de lune et d’étoiles, d’opale, d’opaline, de tulipes rouges, spirale de loutres cramoisies, de fièvres dorées d’amour fou. »

Auguste Marshal