La Grande Sophie : en studio et en concert

0
3128
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

La Grande Sophie – Le talent grandeur féminine

LGSophie

En studio

«La Grande Sophie ? Mais le voilà encore à nous gonfler avec ses trucs de variétoche!». Retour en arrière. Le terme de «variété» est une exception musicale franco-française apparue dans les 60’s (?), un phénomène endémique dont une grande partie des artistes pop et rock actuels ne parviennent pas/plus à se défaire. Outre Atlantique, au même moment, on parle de pop-music, considérant le contenu plutôt que l’emballage. Ainsi, en 1995, JJ. Goldman écrit/orchestre-t-il «Destin» pour Céline Dion. A l’écoute, si le chant n’était en français, on jurerait entendre du Joan Osborne, un morceau de la carrure de One of us, avec harmonisations et duels de guitares électrifiées. Encore faut-il différencier «chansons» et «carrière», admettre la possibilité d’un titre de rock au milieu d’autres choses. Avec «La suite…», La Grande Sophie s’offre un contexte rock quasiment sur tout un album.

La Grande Sophie – Petite princesse

Ils sont quelques-uns à s’être extraits de leur quotidien pour une ballade en «rockerie»: Stephan Eicher, Philippe Katerine … Il en est même qui n’en sont plus sortis. La Grande Sophie adopte l’idée suite au succès d’un de ses titres (?), limite « heavy rock », alors que le reste de son album clame plutôt électro : “Du courage”, sur “Et si c’était moi” (2003). Elle ne prémédite rien? Possible. Toujours est-il que La suite …  (2005) présente un visage carrément rock, voire pop/rock, sous des textes en français.

La Grande Sophie – Du courage

Ainsi: “Je ne changerai jamais”, “La fille du bord de mer” ou “J’ai demandé l’heure” sont autant de capsules craquantes sous la dent, bondissantes à l’oreille, gentiment acides sous un nappage de sucre. Des petites grilles d’accords mineurs surnagent dans un océan d’accords majeurs dont l’assemblage « bignouse » des refrains de stade: à reprendre en cœur. Du bel ouvrage, full dépotage!

La Grande Sophie – J’ai demandé l’heure

Du coup, la tournée qui suit prend des airs de marathon, le commun du microcosme rock lorsqu’il trace la route. De la gomme sur l’asphalte des scènes visitées, de la sueur dans la longue chevelure de Sophie, grande par la taille et par le talent. Alors l’envie de communier prend l’auditeur au sortir des enceintes, qui file aussitôt se procurer un sésame pour l’entendre/voir en « vrai ».

En concert

Le 20 février 2006, rendez-vous est pris à l’Olympia. Le temps est maussade, chargé de pluie. Pourtant, dans la file qui s’étend sur le Boulevard des Capucines on ne voit et/ou devine que des sourires. Un micro trottoir est en place au service d’une radio « libérée ». Au milieu d’une exubérante jeunesse, un quadra toise l’alentour lorsque le micro croise ses mots: « Pourquoi La Grande Sophie? », lui lance-t-on. « Pour son côté rock », répond-il. Les flyers, les portes, le couloir, la salle.

La Grande Sophie

Rock, La Grande Sophie ? Ce soir-là, à n’en pas douter. Sans bavures, à peine trop propre, le son chargé d’électricité, les musiciens affûtés comme des katanas, la Belle… entreprenante. Elle ne conçoit pas sa tenue sans guitares, acoustiques, électriques, dont une Gibson ES 335 rouge qui, toute comparaison « guitaristique » mise de côté, n’est pas sans rappeler celle d’Alvin Lee.

Live, le répertoire prend des watts, de la saturation et du clavier. Pas besoin de se forcer pour rester éveillé, le bâillement, cette marque de lassitude parfois évoquée lors de prestations roboratives, pour l’heure sédaté.

La Grande Sophie – La fille du bord de mer + Je ne changerai jamais (live)

L’album suivant: Des vagues et des ruisseaux (2009), essentiellement acoustique, donnera naissance à de toutes autres prestations en public. Mais, au cœur de ce joli mois de février, dans sa tenue rouge écarlate, La Grande Sophie saigne son répertoire. Un pansement ? Il est des plaies qu’il est plaisant de laisser ouvertes …

Thierry Dauge – CulturesCo

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.