Pigalle et François Hadji-Lazaro

0
673

Regards Affligés – Pigalle – Deuxième album

pigalle-groupe

Regards Affligés Sur La Morne Et Pitoyable Existence De Benjamin Tremblay, Personnage Falot Mais Ô Combien Attachant

Un nom à rallonge pour ce deuxième album de Pigalle sorti en 1990, laissant planer le mystère d’un album concept. En réalité, il n’y a pas de profond fil conducteur autour de ce titre mystérieux. Tout au plus, une certaine idée de la noirceur de la condition humaine, largement dépeinte au travers des textes à la profondeur largement poétique de François Hadji-Lazaro. Pigalle n’est-il pas au fond une entité faisant écho en version soft aux Garçons Bouchers?… A peine effleurée, cette idée nous revient tel un boomerang.

Pigalle a apporté à son époque, l’ouverture vers une chanson française affirmée, nourrie d’une poésie urbaine, née des ruelles parisiennes, de l’univers de la nuit, des marginaux et laissés pour compte, et combinant adroitement des influences rock à une instrumentation traditionnelle.

Ce n’est plus une découverte, François Hadji-Lazaro est un brillant multi-instrumentiste spécialisé dans les instruments d’antan. Il manie avec aisance violoncelle, violon, vielle à roue, accordéon, banjo, dobro et j’en passe, sans jamais pour autant apporter une touche de désuétude. La rythmique « boîte à rythme », ancre malgré tout l’ensemble dans cette univers électro-punk, typique de cette scène alternative des années 90.

Pigalle – Marie la Rouquine

L’album dégage une très belle cohérence dans son unité, la musique au parfum mélancolique et désabusé, sert mystérieusement les récits des bas-fonds. Un univers dans lequel s’échafaudent les histoires glauques de personnages perdus, errants de bars en bars et pourtant tellement attachants. Une vision neurasthénique du Paris des oubliés. Vous y croiserez, Marie la Rouquine, Sophie de Nantes ou Angèle. Beaucoup de femmes dont François Hadji-Lazaro nous dévoile l’intimité parfois de façon très crue, mais toujours dans la justesse et le respect. Un personnage, cet artiste, Boucherie Productions, les Garçons Bouchers, Los Carayos (avec Manu Chao), et là où on ne l’attendait pas forcément, il nous dévoile la face Pigalle de son art.

Pigalle – Dans la salle du bar tabac de la rue des Martyrs

L ‘album et le groupe connurent une véritable notoriété, notamment grâce au succès inattendu de Dans La Salle Du Bar-Tabac De La Rue Des Martyrs. Assez drôle lorsqu’on a connaissance des doutes qu’entretenait alors Hadji-Lazaro lors de la composition des chansons de l’album. L’homme, également acteur est alors en tournage en Pologne pour le film d’Eric Barbier: Le Brasier. Il s’interroge sur les bien-fondés de continuer une telle aventure. Le succès estompera toutes ses incertitudes.

Et comme pour ajouter une touche finale au caractère artistique de l’oeuvre, la pochette est signée Jacques Tardi (Adèle Blanc-Sec), illustrateur de bande dessinée, bien connu pour son univers tortueux et ses atmosphères austères…
Un album au nom interminable, émouvant, parfois drôle, le plus souvent mélancolique, voir même ténébreux. Un univers touchant, s’il devait n’en rester qu’un dans la trilogie Pigalle, je choisirais celui-ci.

Regards Affligés Sur La Morne Et Pitoyable Existence De Benjamin Tremblay, Personnage Falot Mais Ô Combien Attachant

Auguste MarshalCulturesco