Encore des séances rares de Jimmy PAGE exhumées !

0
1194

De bien mystérieuses sessions…

Avant de fonder Led Zeppelin, le guitariste a joué sur des centaines de vinyles

Jimmy Page fut un musicien de studio fort prisé. Tout a commencé en 1962 avec Neil Christian and The Crusaders et « Road To Love ». A partir de cette date, le Guitar Hero a prêté main forte à de nombreux groupes ou chanteurs et chanteuses, connus ou obscurs, afin de se faire la main et évoluer (et de quelle manière !) pour plus tard atteindre les sommets. Il y a fort à parier que certaines chansons seraient restées dans les oubliettes du Rock sans la présence et le talent de cet as de l’harmonica et surtout de la six-cordes. Donovan, Them, Pretty Things, Screamin’ Lord Sutch et bien sûr Yardbirds lui doivent énormément, sans parler de nos frenchies, Eddy Mitchell, Johny Hallyday, Michel Polnareff, Dick Rivers, etc.

JIMMY PAGE Avant l'envol
JIMMY PAGE Avant l’envol

Avant L’envol – JimmyPage

Un livre (Jimmy PAGE avant l’envol cliquer ICI) recense les centaines de chansons sur lesquelles Page a posé sa guitare ou son harmonica. Et depuis sa publication, des séances encore plus obscures ont fait surface. Notamment celles avec Heidi BRUHL et d’autres pour l’album Classics With A Beat.

Classics with a beat
Classics with a beat

Charles Blackwell raconte

Dans Record Collector n°228, le producteur anglais explique au sujet des séances de février et mars 1964 pour l’album Classics with a beat :

Je me suis rendu à Cologne avec le batteur Bobby Graham et les guitaristes Big Jim Sullivan et Jimmy Page. Des musiciens créatifs m’entouraient en permanence. Et à laisser à ma section rythmique une grande liberté. Quant à l’orchestre classique, on avait dit aux musiciens « Voici Charles Blackwell, vous allez enregistrer avec lui un album de musique classique ». Ils étaient prêts à entamer le premier morceau, la Cinquième de Beethoven, lorsqu’ils entendirent le gros boom-boom-boom-boooooom de la batterie et simultanément le ‘da na da na da na da’ de la fuzz box de Jimmy page. Vous auriez dû voir leurs têtes ! A part le pianiste qui tirait calmement sur son long fume-cigarette. Les autres avaient l’air totalement à côté de la plaque, totalement étrangers à ces sonorités rock !

L’album est sorti crédité à Charles Blackwell Orchestra.

Il fut suivi par l’album Folk with a beat, toujours avec le joyeux tandem que formaient Sullivan et Page. Ils semblaient passionnés, ne cessant de chercher des accords, d’essayer des trucs pas possibles entre deux titres.

Ces deux albums rarissimes sont sortis uniquement en Allemagne en 1964. Rien en Grande-Bretagne !

Heidi Bruhl – Berlin

Heidi Brühl

Cette chanteuse allemande (1942 – 1991) aurait enregistré deux 45 tours en 1969, sortis en mars et avril. Prêtez l’oreille !