Sacha DISTEL – Oh, la belle vie !

0
513
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

Sacha DISTEL – Oh, la belle vie !

Sacha Distel

Sacha Distel n’a pas dix-sept ans lorsqu’il s’initie à la guitare avec, comme professeur, Henry Salvador – alors guitariste dans l’orchestre de Ray Ventura, l’oncle de Sacha. À dix-neuf ans, après un séjour linguistique et musical à New-York, il revient en France et intègre des formations de jazz du côté de Saint-Germain-des-Prés, haut lieu de la spécialité – CF Boris Vian, Miles Davis

Déterminé, il pratique son instrument avec opiniâtreté jusqu’à devenir à vingt-trois ans l’un des tout meilleurs guitaristes de jazz français. Nous sommes alors en 1955/1956 et il enregistre avec, s’il vous plait, rien moins que Lionel Hampton. Il joue également aux côtés de pointures du genre : Stéphane Grappelli et/ou Michel Portal, puis accompagne Juliette Gréco et Sarah Vaughan. Le « beau gosse » trace sa route…

Sacha DISTEL – Honeysuckle Rose

« Scoubidou » (1959), « Scandale dans la famille » (1966), « L’incendie à Rio » (1968), « Toute la pluie tombe sur moi » (1971), « Tu es le soleil de ma vie » (1988), celle-ci en compagnie de Brigitte Bardot, les succès s’enchaînent. Après Gainsbourg et son « Bonnie and Clyde » (1968), Distel fait chanter Bardot, comme si les amants de la plus belle femme du monde (?) se devaient de l’honorer en chanson. « Gueule d’amour », Sacha fut un charmeur de princesses.

Sacha Distel

Mais l’essentiel à son propos n’est pas dans les « cancans », les ragots, les avanies jalouses de malfaisants mal accompagnés.

Toute la pluie tombe sur moi

En 1961, il compose « Marina », un instrumental à la guitare prégnante, une douce mélodie jazzy destinée à musicaliser L’Orgueil, un des sketchs réalisé par Roger Vadim pour le film Les Sept Péchés Capitaux. Trois ans plus tard, le chanteur reprend sa partition. Il y adjoint des paroles pour ce qui va devenir, et reste encore de nos jours, une chanson en or massif : « La belle vie ».

Sacha DISTEL – La belle vie (1964)

En 2013, la chanson est récupérée par Sinclair, le funkateer français, qui cherche (et réussit !) à produire un album réunissant des classiques de la chanson française. Pour « raviver » ces reprises, il réunit un large panel de « cadors » plus ou moins médaillés. Ainsi, l’interprétation du classique de Distel est-elle offerte à un trio de crooners : Dany Brillant, Damien Sargue et Roch Voisine.

La belle vie (2013) – Reprise

Dernièrement, sur les écrans de télévision, la ritournelle accompagne des « réclames » pour le Pack Open Orange ou la Poste Services Seniors… Sacha doit se retourner dans sa tombe, cette splendide chanson méritait mieux.

Sacha DISTEL – La belle vie (1973)

On célèbre souvent Brel, Brassens, Ferré, Ferrat, à juste titre, comme des illustres représentants de la chanson française à texte. « La belle vie », de et par Sacha Distel, si elle ne véhicule pas de propos essentiels, a le pouvoir de distiller un climat apaisant. Est-elle le reflet de la vie de celui qui la chante et, par effet miroir, de celui ou celle qui l’écoute ? Ça n’est pas certain… Mais il suffit parfois de le vouloir pour y croire.

Thierry Dauge

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.

Laisser un commentaire