Taylor Jenkins Reid – Daisy Jones and The Six

0
156

L’histoire d’un groupe de rock énorme et éphémère

Daisy Jones and The Six

Quand la fiction se mêle à la réalité ou l’inverse

Taylor Jenkins Reid – Daisy Jones and The Six

Adressons-nous aux vétérans du rock, dans le bon sens du terme, pour aborder l’histoire incroyable du groupe Daisy Jones & The Six et leur carrière fulgurante. Vous vous en souvenez, non ?… Mais si, au milieu des seventies il y avait eu ce très bon premier album qui avait percuté tout les Etats-Unis, un alliage de bon rock, sans négliger les mélodies pop. Ca ne vous dit toujours rien ?… Alors on fait travailler sa mémoire. Jusqu’à se rappeler qu’une certaine Daisy Jones faisait la première partie du groupe, au point de parfois ravir la priorité.

Aurora

C’est là qu’intervient un article d’un chroniqueur du fameux magazine Rolling Stone. Ce dernier suggérant que Daisy Jones devrait se joindre au groupe The Six. Ce qu’ils vont faire en créant le plus inoubliable des albums. Aurora, un disque qui se vendra à des millions d’exemplaires. Daisy Jones & The Six était promis à une gloire planétaire jusqu’à ce jour de juillet 1979, à Chicago, qui mettra fin à leur carrière, pas par le concert en soi, mais par ce qui en découla.

Fleetwood Mac – Go Your Own Way

Personne à ce jour n’eut de nouvelles des membres du groupe, ni du pourquoi de leur séparation. Taylor Jenkins Reid décide de s’attaquer à cette histoire, complètement fictive et, ô combien réaliste, d’un groupe qui aurait très bien pu exister tellement tout est finement (re)constituer à travers les témoignages des principaux protagonistes. L’auteure en retrace l’histoire via différents interviews qu’un personnage central a réussi à compiler parce qu’il fait partie intégrante de l’histoire.

Patti Smith – Because the Night

« Cette histoire est vraie puisque je l’ai inventée » a dit Boris Vian un jour. On le croit volontiers avec cet ouvrage formidable, compilation parfaite de ce que recouvre le terme « Sex and Drugs and Rock and Roll ». A lire et à écouter avec une bande son formidable disponible sur Spotify.

Taylor Jenkins Reid – Daisy Jones & The Six

Charleston – 412 pages – 22,50€

Patrick Bénard

A lire également : Samir Barris: un album posé offert aux grands poètes