Psychedelic Furs – De Pretty in Pink à Heartbreak Beat

0
511

The Psychedelic Furs – Pretty in Pink

The Psychedelic Furs voient le jour en Angleterre à la fin des années 70′ et leur premier album éponyme sort en 1980 sous l’égide d’un certain Steve Lillywhite, reconnu par la suite pour son travail avec U2, Siouxsie, Morrissey ou encore les Stones. Bon démarrage en tout cas pour les Psychedelic Furs dont le premier album entrera directement au Top 20 en Angleterre.

Ce premier opus laisse déjà transparaître l’essence même de l’originalité des Furs. Une musique puissante soutenue par la voix très particulière de Richard Butler, sorte de dandy « Bowiesque » aux cordes vocales éraillées. N’oublions pas l’omniprésence du saxophone de Duncan Kilburn. Un sax parfois mélodieux, souvent baroque, voir psychédélique… De quoi parfaire ce tableau atypique sous fond de fourrures psychédéliques.

Psychedelic Furs : Pretty in Pink – LP Talk Talk Talk – 1981

Les Psychedelic Furs connaîtront un véritable succès avec leur second album Talk Talk Talk en 1981 et particulièrement avec le titre Pretty in Pink. D’inspiration peut-être un peu plus pop, ce titre résonne au son d’une mélodie entêtante qui s’accroche à vos basques sans jamais vous lâcher.

En 1986, le groupe enregistre une nouvelle version de Pretty in Pink pour le film du même nom. Cette chanson deviendra leur plus gros succès en Angleterre et aux Etats-Unis. Pourtant, le chanteur Richard Butler avouera par la suite que le Teen Movie Pretty in Pink n’avait pas grand chose à voir avec l’esprit initial de la chanson. Le succès du single les précipitera en studio pour l’enregistrement d’un nouveau disque pour lequel ils ne se sentent alors pas suffisamment prêts.

Midnight to Midnight – 1986

Cet album est à ce jour leur plus gros succès, notamment grâce au titre Heartbreak Beat, mais il reste pour le groupe une sorte de compromis commerciale décevant.

La réponse, un an plus tard en 1988, ne se fera guère attendre avec All That Money Wants, un titre inédit enregistré spécialement pour une compil Best-of :

The Psychedelic Furs – All Of This And Nothing

Les Psychedelic Furs se sépareront dans les années 90′. Il y aura à la clé diverses expériences solos. Notamment un remarquable album éponyme pour Richard Butler. A la surprise générale, le groupe se reforme dans les années 2000. Et même si la flamme de la créativité paraît un peu lointaine, leur site officiel annonce régulièrement des petites tournées aux Etats-Unis.

David Bowie et Richard Butler

bowie-et-richard-butler-psychedelic-furs
Photo Historique : Richard Butler rencontre David Bowie en 1983 à Sydney. Bowie tourne alors pour les clips de China Girl et Let’s Dance.

Auguste Marshal